Cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil

Site officiel de la Communauté de Communes de la Rive Gauche du Lac d'Annecy (CCRGLA). L'utilisation de ce site est soumise aux conditions d'utilisation. La CCRGLA ne saurait être tenu pour responsable du contenu des messages qui n'engagent que leurs auteurs. Les auteurs disposent d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données (Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés) auprès de la CCRGLA, 225 route de Sales, 74410 SAINT-JORIOZ.

© 2009 - 2012 CCRGLA tous droits réservés.  Contact - Liens - Plan du Site - Mentions Légales

La Communauté de Communes de la Rive Gauche du Lac d'Annecy vue du col de la Forclaz
Communauté de Communes Services Culture et Tourisme Aménagement & Economie
Accueil

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA RIVE GAUCHE DU LAC D'ANNECY (CCRGLA).


La coopération entre les communes est désormais incontournable. Les structures intercommunales ont évoluées afin de mutualiser les moyens permettant de répondre au mieux aux besoins des habitants de la Rive. La loi du 16/12/2010 réforme les collectivités locales et devrait modifier le paysage institutionnel futur. Elle prévoit de nouvelles dispositions notamment la création des pôles métropolitains permettant aux Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI ) de collaborer entre eux. Elle instaure également l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct par un scrutin fléché. Les élus du « grand » bassin annécien (Communauté d’Agglomération d’Annecy, Communautés de Communes de la Tournette, du pays de Faverges, de la Rive Gauche, Fier et Usses, de la Filière, du Pays de Cruseilles,du Pays d’Alby, du Canton de Rumilly et de la Vallée de Thônes) ont lancé une étude pour connaître le fonctionnement du bassin de vie et étudier d’éventuels modes de collaboration.


Territoire de la Communauté de Communes de la Rive Gauche du Lac d'Annecy (CCRGLA)Une Communauté de Communes pour quoi faire ? Le travail en intercommunalité vise à collaborer sur un certain nombre de thèmes afin d’être plus efficace, plus pertinent, tout en permettant une meilleure maîtrise des dépenses publiques.


La Communauté de Communes de la Rive Gauche du Lac d'Annecy (CCRGLA) est située sur la rive ouest du Lac d’Annecy, département de la Haute-Savoie (74), région Rhône-Alpes (France), elle est formée de sept communes : Duingt, Entrevernes, La-Chapelle-Saint-Maurice, Leschaux, Saint-Eustache, Saint-Jorioz et Sevrier.

Ces sept communes forment un territoire d’environ 12 000 habitants, à la périphérie de l’agglomération annécienne au sein du Parc naturel régional du massif des Bauges.

Le Territoire de la Communauté de Communes est nettement délimité par des frontières naturelles à l’ouest la montagne du Semnoz à l’est le Taillefer au Nord le lac d’Annecy au Sud : le Col de Leschaux.

La complémentarité entre les communes « du bas », des rives du bord du lac d’Annecy et les communes de montagne constitue un atout pour ce territoire.

Depuis 1975, la population de la Communauté de Communes a doublé. Le rythme de croissance est rapide : entre 1990 et 2005, la Communauté de Communes a gagné 32% d’habitants supplémentaires (soit +2% par an).

Plus de 20 % de la population de la Communauté de Communes a plus de 60 ans, cette tendance est confortée par l’âge des nouveaux arrivants (entre 1999-2003), qui pour + de 30% avaient l’âge de la retraite.

L’attractivité de notre territoire nous oblige encore plus à anticiper et à préparer avec ambition et justesse de nouveaux modes de développement et de gestion des ressources.

La Rive Gauche est un territoire vivant grâce à son économie locale. L’objectif prioritaire est de préserver les équilibres nécessaires à la vie de cette économie de proximité et ce dans le respect d’un cadre naturel d’exceptionnelle qualité.

Administration

La Communauté de Communes est administrée par un conseil communautaire, composé de 26 membres, élus par leur conseil municipal et choisis en leur sein.

Financement

La Communauté de Communes a son autonomie fiscale, ce qui signifie que ses recettes proviennent notamment de la perception d’impôts directement payés par les habitants ou entreprises du territoire dans le cadre de :



Elle perçoit en outre des taxes directement liées aux services rendus:



Le Conseil communautaire fixe chaque année les taux de ces différentes taxes.